English German Spain Italian Dutch Russian

BD Puchol-ManginLes secrets de Jeanne - Actualité

"La chouette d'or" une longue quête !

Erjiem

Nous sommes souvent interrogés à propos d'un jeu créé il y a fort longtemps et intitulé " la chouette d'or ", sorte de jeu de piste moderne menant à la recherche d'une sculpture en bronze représentant une chouette, enterrée en France métropolitaine, cette dernière échangeable contre une copie en or, d'une certaine valeur semble-t-il.

Le jeu se décline en plusieurs énigmes, mélant à la fois devinettes et visuels.

Nous avons donc décidé de mettre en ligne nos réflexions, nos idées, en faits nos solutions quant à cette quête, car celle-ci à trait en majeure partie à l'histoire de Jeanne ( d'Arc )...

Nos lecteurs trouverons donc ci-après, dans le désordre, nos explications :

- " Pas affaire de devin ":
cette indication permet de imiter les recherches à la partie Est de la France. En effet, avant de tracer une direction sur une carte, il est nécessaire d'opérer la correction de la " déclinaison du nord magnétique "... Il est courament admis que dans la partie ouest du pays, celle-ci est de 2°20 (donc Deux-Vingt, soit phonétiquement Devin ), alors que dans l'est, elle est nulle !

- De l'IS " n'est pas sur une ile "...
On a vu sur le site que le Château de la famille d'Arc ne se trouvait pas sur une " ile " de la Meuse, prairie située à Nautroppe. La recherche exclut donc une partie du village de Domremy, mais dans le même temps fait bien référence à l'héroine !

- Marie-Thérèse y gagna un Louis précieux !
IS négative ! Il s'agit ici de Marie-Thérèse d'Autriche, future femme de Napoléon, qui rencontra son futur époux à Compiègne ! Un " louis " précieux étant un louis d'or, aussi appelé un Napoléon...
Nous obtenons ici une information négative et positive : La chouette n'est pas à Compiègne, mais Jeanne d'Arc fait bien partie de la quête, elle qui fut capturée précisèment à Compiègne !

- 470, l'épée plantée...
Il faut rechercher ici comment se nomme en géologie ce type de rocher. C'est une couronne ! On a donc une épée plantée dans une couronne, ce qui fait allusion aux armes de Jeanne (d'Arc), une épée férue en pal dans une couronne !

- Le coq :
L'animal présenté sur le visuel 530 semble être un coq pour la plupart des chercheurs... Mais s'il en était autrement ? Il est vu de 3/4 face, ce qui fait qu'on en distingue mal l'arrière. Et si c'était un basilicoq, autrement nommé Basilic... Le lieu de la cache serait aux alentours d'une basilique ! Il y en a 173 en France. En supprimant celles qui sont à moins de 150 km de la mer, et celles qui sont dans la partie Ouest du pays, combien en reste-t-il ? ( voir le basilicoq sur Wikipedia )

- Le bec du coq :
Quand on observe attentivement la tête du " coq " de la 530, on peut s'apercevoir que la langue n'est point rouge comme on pourrait s'y attendre, mais verte ! A rapprocher donc de l'argot, qualifié de " langue verte " en France. La lecture de la charade initiale prend alors un tout autre sens, et permet de confirmer la valeur de la mesure !

- Dabo ?
Suite à l'observation précédente relative à la langue verte, on peut essayer de chercher ce que Dabo y signifie... On s'aperçoit alors qu'il s'agit du père ! Le terme est-il à prendre dans le sens du paternel, ou dans celui du curé, nous ne saurions trancher, tant les 2 solutions se valent !

- La conception du jeu :
Chaque énigme donne comme solution un point géographique, et une foultitude d'informations, baptisées souvent "reliquats" . Pour nous, tous ces points, confirmés par la solution utilisant les numéros des énigmes, sont à relier 2 par 2, pour former en leurs croisements, une zone " patatoïdale "... Cette méthode est induite par l'énigme mettant en oeuvre les 10 villes...

- Le Navire Noir Perché :
Comment analyser cette proposition ? On a ce décryptage : "La clef S se cache sur un navire noir perché ". Pour trouver la solution, il faut savoir que les bâteaux sont tous immatriculés ( à l'époque ) selon le même modèle, un groupe de 2 lettres signifiant le quartier maritime du " port d'attache ", suivi d'une suite alphanumérique. Ces caractères apparaissent sur la coque. Un autre caractère caché, une clé en fait, apparait sur les papiers du bâteau, mais pas sur la coque ! Il nous faut donc trouver un navire dont l'immatriculation comporte un S final. Mission impossible ? Que nenni, quand on a trouvé la nature même du " navire "... dont il n'existait que quelques exemplaires en France.
Ce bâteau est un toueur, un remorqueur de péniches, utilisé dans les parties de canal s'étalant en parties souterraines, donc en tunnels. Navigant dans un secteur non éclairé, il est donc noir... Et alimenté à l'aide d'une caténaire auquel il est relié par un trolley, une perche, on peut le dire " perché "... La solution de l'énigme est donc un lieu géographique, un petit village français.

- La SAQC :
La spirale n'est pas à tracer, mais à découvrir ! Sur le visuel, un crayon trace une ligne qui sépare des eaux, ce qui nous mène à nous interesser à une des lignes de partage des eaux recensées en France. Pour cela, il suffit de se reporter à un article d'internet donnant la position de ces lignes, et donc repérer celle dont l'inclinaison correspond au visuel... ( lire en ligne )
Puis essayer de reporter sur la carte le petit coquillage... Ce qui nous conduit en Haute-Marne, dont quelques villages sont connus pour héberger des " escargots " amoncellements de pierres sèches élevés en spirale.( La plus connue est celle de Cohons. )... On en arrive à trouver comme dans les autres cas un lieu géographique ! ( voir en ligne )

- 71, 72....
Epineuse question que celle des sentinelles ! Point de cryptage ici, mais une déduction logique à plusieurs niveaux... En effet, on a une suite de chiffres relativement incohérente. Mais si on prend ces derniers deux par deux, on obtient 71, 72, 10, 75 (ou 57 selon les éditions). Imaginons alors le plus simple, ces nombres représentant des départements. On a donc Saône et Loire, Sarthe, Aube et Seine, dans un sens, et Charente, Eure, Ain et Moselle dans l'autre sens. On se doit alors de constater que ce sont des départements tirant leur nom d'un cours d'eau... Ces numéros ne sont pas espacés dans l'énigme, ils sont accolés, serrés entre eux... pour former comme un système mathématique !
On obtient alors un système serré de rivières... Qu'on peut rapprocher d'un " Système Séré de Rivières ", du nom de l'ingénieur militaire qui initia après la guerre de 1870 la construction de bâtiments militaires, dits Forts d'arrêt, situés sur les frontières françaises de l'époque. Ils étaient tous bâtis sur le même plan, ce qui permet de dire que lorsqu'on en voit un, on les voit tous... Et dos au Ponant, car la majorité protégeait d'une attaque venant de l'Est...
( lire en ligne )

- Les limites de l'Eternité....
La chouette se cache aux limites de l'Eternité, voilà un texte bien mystérieux ! Quelles seraient donc ces limites, puisque bien évidement, l'éternité est par définition sans limites. Mais comment mathématiquement symbolise-t-on cette notion ? Tout simplement avec un signe en 8 horizontal (Voir sur wikipedia )
Puisqu'on considère ici "les" limites, on a donc 88, soit le département des Vosges ! Cette solution colle à la fois avec la notion de "devin", mais surtout avec la méga-astuce.

- Le visuel 520
Pour nous, le tableau évoque un feu de la Saint Jean... Le ciel qui n'indique ni le jour ni la nuit, caractéristique de cette période de l'année. Derrière les "herbes" on peut imaginer un foyer, et au premier plan de la végétation, des herbes en fait, qu'on se doit de considérer comme celles de la Saint Jean... Parmi ces dernières figure l'armoise, (artemisia en latin). Or Jeanne la Pucelle, après son retour en 1436, épousera-t-elle Robert des Armoises, un chevalier de haute lignée lorraine.

- Le visuel 600
Notre interprétation... On voit une main qui plonge dans l'eau, dans une sorte de seau en fait, dont on peut apercevoir le fond bien rond. Ce fond semble éclairé par un feu... La main tient une clé, ce qui nous conduit à penser à une ordalie, jugement de Dieu dans lequel le suspect devait aller récupérer au fond d'un chaudron posé sur un foyer un objet, clé ou anneau ! L'ordalie était aussi appelée ordale, ou hordale, à rapprocher d'un dénommé Hordal, qui se disait descendant de Jeanne la Pucelle !

- Les aides de Neptune.
Les chercheurs assimilent ces "aides" très souvent à des cours d'eau, que Neptune aiderait à franchir. C'est à notre avis une vision fallacieuse, dans la mesure où, en tirant un trait sur une carte de France sur 100 km, on franchit bien sûr bien plus que 2 cours d'eau. MV nous aide en précisant que le lieu de la cache est "anodin", ce qui dans un sens premier signifie qui soigne !
Cherchons donc 2 aides relatives à l'eau, et susceptible de guérir. Il apparait aussitôt que seules les sources thermales correspondent à cette définition... (Il est à noter que c'est le groupe Neptune qui fédère les sources thermales en France). Donc les 2 villes d'eaux très proches l'une de l'autre pourraient être Vittel et Contrexéville !

Retour page "Tribune"